Forme

Vos droits en cas de paraplégie

Vous ou un de vos proches souffrez de paraplégie et souhaitez connaître les ressources financières spécifiques de cette situation. Vous devez d’abord consulter un avocat spécialiste dans le droit des dommages corporels. Cet avocat travaille en étroite collaboration avec une équipe pluridisciplinaire de médecins et d’ergothérapeutes expérimentés dont l’expertise médicale qui pourront vous aider à évaluer le plus précisément possible l’indemnisation suite aux dommages corporels. Ensemble, ils devront évaluer les différents éléments de l’accident.

Ce qui est pris en compte

Peuvent notamment être pris en compte comme l’indique le site de sdraccidents : les altérations fonctionnelles temporaires ou permanentes, les préjudices éducatifs ou professionnels, l’impact professionnel, les préjudices moraux, les souffrances endurées, l’assistance de tiers, les préjudices esthétiques, les préjudices sexuels ou encore les préjudices liés au plaisir. Tous ces éléments permettront de quantifier les ressources humaines et matérielles nécessaires à la vie quotidienne des personnes à mobilité réduite afin d’obtenir une compensation complète. Toutefois, la victime n’est pas moins en mesure de connaître ses besoins, de sorte que sa participation active à la rédaction du dossier d’indemnisation est essentielle.

L’offre d’indemnisation de l’assurance

En cas de paraplégie, il incombe aux compagnies d’assurance de faire une offre d’indemnisation acceptable à l’amiable. À cette fin, leurs conseillers médicaux effectueront leur propre évaluation médicale et évalueront un chiffre correspondant à votre situation. Ces montants sont souvent inférieurs à ceux des avocats spécialisés. C’est pourquoi il est préférable de leur laisser le soin de traiter votre cas, afin qu’ils puissent faire valoir les besoins réels liés à votre handicap.

Et l’assurance dans tout ça ?

Les compagnies d’assurance détermineront par la suite l’indemnisation en fonction de ces besoins spécifiques : frais et traitements médicaux, réadaptation, appareils, prothèses, assistance aux tiers, télésurveillance, véhicule et logement adaptés. Ces dernières nécessiteront probablement des adaptations, dont les coûts devront être déterminés par des architectes expérimentés. L’indemnisation peut être peu ou proue suivie également d’une rente viagère en sus. Le cas échéant, le remboursement intégral des frais avancés jusqu’au versement de l’indemnité. Et pour finir, une aide financière pour les personnes handicapées est également fournie par les services sociaux français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *